La réalité a Djibouti

Bienvenue sur mon blog The Horn of Africa

 

Djibouti,la réalité

Les ennemies de la paix

Ils sont les ennemis de la paix, mais ils iront jamais loin avec leurs blabla.Djibouti est un pays fort et jeune, nous, on tant que citoyens de la république nous voulons la sécurité et la paix et d’ailleurs nous somme déjà en sécurité et nous avons la paix , Dieu merci.
Quelques malheureux politiciens veulent troublées la sécurité, parce que ils ont pas eu leurs part du gâteau;et prétendent être des opposants du régime actuel a Djibouti. Mais, ils faut savoir q’un opposant aime son pays et ne troublent en aucun cas la paix et la sécurité. Malgré ça, ils soutiens quelque malheureux voyou qui prétendent être des opposants contre le régime en place mais qui font du mal à la population locale.
Où est passer le patriotisme,l’honneur,le respect,c’est dommage que vous ne compreniez rien. Les familles Djiboutiennes dorment dans la tranquilité et dans la joie même s’ ils ont fain ; mais la paix et la sécurité est primordiale et indispensable pour un pays(mettez vous dans le crane ça), pour le reste,c’est le devoir du gouvernement, parce qu’ ils ont fait le serment de protéger et de servir la nation toute entière avec fierté et dignité.Cependant, si les heureux éluent ne satisfaissent pas les Djiboutiens et qu’ils pensent qu’a remplir leurs compte off-short qu’ils ont ailleurs, Dieu le tout puissant le punira et ils aurront des compte a rendre a Dieu et au peuple Djiboutiens.
Vous, les opposants, si vous avez des projets pour les Djiboutiens présentez les et arrêter de faire n’importe quoi pour nuire a la sécurité. Il faut souligner que le régime actuel de Djibouti a présenté au moin ses projets à la population, et ces derniers sont satisfaient par ces projets. Alors, si vous avez quelque chose de mieux,on vous attend,sinon laissez nous traquille dans la paix et dans la sécurité que nous savouront malgré nous.
Toutefois; c’est dommage pour nous Djiboutiens parce que nous avons préférer de vivre dans la famine et dans des rêves qui se réaliseront jamais avec les quelques mythomane qui ont promis au Djibouti que des rêverie.
Citoyens honorable de Djibouti, il est grand temps de changer parce que la chance qu’on a donnée a la RPP n’évolue pas et après 33 ans indépendance c’est la même a Djibouti. Alors que dans le monde entier le développement continue et qu’a Djibouti les rues sont toujours les mêmes il y a 33 ans de cela.

Dans : Non classé
Par djibkiss
Le 20 août, 2010
A 3:26
Commentaires : 0
 
 

Djibouti

Histoire de la République de Djibouti :
En mars 1862, Napoléon III signe un traité de paix et d’amitié perpétuelle, à Paris, avec les chefs dinakils (afars) de la région d’Obock1. En échange d’une redevance, la France obtient le mouillage d’Obock et toute la superficie partant du Ras Doumeira, au nord, au Ras Ali, au sud1.
Le 11 mars 1862, un représentants du sultan de Tadjoura, Diny Ahmed Aboubekr, signe à Paris un accord par lequel sont cédés à la France « les ports, rade et mouillage d’Obock situés près du Cap Ras Bir avec la plaine qui s’étend depuis Ras Aly au sud jusqu’à Ras Doumeirah au nord »2. Mais ce n’est qu’en 1884 qu »une prise de possession réelle a lieu, avec l’arrivée d’un commandant le 1er août : Léonce Lagarde. Très vite il étend ce territoire à toute la côte nord du golfe de Tadjoura3, qui est occupée en octobre-novembre. En mars 1885, un nouvel accord, avec les chefs Issas4 met sous l’autorité française la côte sud. Il faut un partage territorial avec la Grande-Bretagne, par l’échange de notes des 2 et 9 février 1888, pour arrêter l’expansion. C’est alors qu’est créée la ville de Djibouti, autour du port, qui devient le chef-lieu de la nouvelle « Côte française des Somalis » en 1896.
1895 : Le village compte 5 000 habitants.
1898 à 1917 : Le chemin de fer Djibouti Addis-Abeba consacrera Djibouti comme porte maritime de l’Abyssinie. Entre-temps et peu à peu, la ville s’est bâtie, des artisans yéménites et pakistanais construisirent ces maisons qui constituent le cœur de la cité et que l’on peut admirer, conservés dans leur esthétique originelle.
1918 à 1939 : Le pays connaît un développement important. La construction du port, du chemin de fer, l’exploitation des salines permet d’utiliser à plein la main-d’œuvre. Durant la Seconde Guerre mondiale, les Anglais établissent le blocus du pays qui connaît une véritable famine. Par la suite, l’époque des grands chantiers de construction étant de toute façon terminée et la population de la ville s’accroissant de plus en plus, le chômage augmente.
1949 : Djibouti devient un port franc et l’on crée le franc djibouti rattaché au dollar US.
1967 : À la suite d’un référendum, le pays de Djibouti est appelé Territoire français des Afars et des Issas (TFAI) et ses structures gouvernementales modifiées mais toujours sous la tutelle française. Une prise de conscience nationaliste se développe dans le pays, non sans heurts et difficultés, et devient bientôt irréversible. Trois noms devaient s’imposer à cette occasion : Mahmoud Harbi, Hassan Gouled et Mohamed Kamil.
1966 : Les 25 et 26 août, le général de Gaulle, chef de l’État français en visite à Djibouti est accueilli aux cris d’indépendance par la foule venue l’acclamer ; et brusquement le 26 au soir, la Légion étrangère intervient brutalement contre les manifestants, il y a plusieurs dizaines de morts et de nombreux blessés. Le général de Gaulle ne paraît pas en public et quitte Djibouti dès le lendemain. De nombreux Djiboutiens interrogés sur ces événements diront qu’il y a eu un malentendu. D’après eux, la foule était réellement venue acclamer de Gaulle qu’elle tenait en haute estime et qu’elle croyait porteur de promesses d’indépendance et encore à l’heure actuelle personne n’en connaît les raisons.
1977 : Le 8 mai, la population djiboutienne consultée optait pour l’indépendance. Le 27 juin, elle est proclamée, donnant naissance à la République de Djibouti avec à sa tête le président Hassan Gouled Aptidon.
1992 : Instauration du multipartisme. La guerre entre le gouvernement et le Front pour la restauration de l’unité et de la démocratie (FRUD) est déclarée. Elle durera environ 2 ans.
En 1991, une guerre oppose le régime au pouvoir de Hassan Gouled Aptidon au FRUD, de Ahmed Dini, figure emblématique de l’opposition djiboutienne. Militairement, ce conflit ne dure pas longtemps. Dès 1994, un traité est signé entre une partie du FRUD et le gouvernement djiboutien. La partie la plus dure (appelé FRUD armé) entre dans le processus de pacification seulement en 2001. Non seulement, cette guerre freine le développement du pays, mais elle creuse davantage le fossé entre les Afars et les Issas). Et si, économiquement, les plaies de la guerre paraissent cicatrisées, la construction d’une identité djiboutienne n’en est pas renforcée pour autant.
1999 : La République de Djibouti a un nouveau président Ismaël Omar Guellel.
Premier vice président du conseil de gouvernement : Mahamoud Harbi
Président du Conseil avant l’indépendance : Ali Aref Bourhan
Premier président de la République de Djibouti : Hassan Gouled Aptidon
Second (et actuel) président : Ismail Omar Guelleh
Un peu de géographie

Dans : Non classé
Par djibkiss
Le 4 août, 2010
A 16:12
Commentaires : 0
 
 

Bonjour tout le monde !

Bienvenue sur Unblog.fr, vous venez de créer un blog avec succès ! Ceci est votre premier article. Editez ou effacez le en vous rendant dans votre interface d’administration, et commencez à bloguer ! Votre mot de passe vous a été envoyé par email à l’adresse précisée lors de votre inscription. Si vous n’avez rien reçu, vérifiez que le courrier n’a pas été classé par erreur en tant que spam.

Dans votre admin, vous pourrez également vous inscrire dans notre annuaire de blogs, télécharger des images pour votre blog à insérer dans vos articles, en changer la présentation (disposition, polices, couleurs, images) et beaucoup d’autres choses.

Des questions ? Visitez les forums d’aide ! N’oubliez pas également de visiter les tutoriels listés en bas de votre tableau de bord.

Dans : Non classé
Par djibkiss
Le
A 15:44
Commentaires :1
 
 
 

Notre mariage - Il nostro m... |
CANTERBURY T@LES |
cplespilettes |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | office2003key
| Blog du niveau intermédiaire
| paroisdedouche